Mark Dixon, détective d’Otto Preminger

Mark Dixon, détective

Mark Dixon, détective

Le feuilleton Preminger continue, c’est le moment de voir ou revoir tous ses films depuis août que vous habitiez en France ou en Suisse grâce au Festival del film Locarno, la Cinémathèque française, la Cinémathèque suisse, le Filmpodium de Zurich (une programmation est prévue au premier trimestre 2013) et dès maintenant les salles Action à Paris.

Mark Dixon, un flic hanté par le souvenir de son père voyou tue accidentellement un suspect dans un accès de fureur. Il maquille l’accident en règlement de comptes et tente de faire condamner un chef de gang. Malheureusement, un chauffeur de taxi et accusé du meurtre et Mark Dixon tombe amoureux de la fille de l’infortuné suspect. Moins célèbre que Laura, ce film noir qui réunit à nouveau le couple Dana Andrews Gene Tierney compte pourtant parmi les chefs-d’œuvre d’Otto Preminger. Mark Dixon, détective (Where the Sidewalk Ends, 1950) appartient à sa série de thrillers psychologiques (Le Mystérieux Docteur Korvo, Crime passionnel, Un si doux visage) remarquable par sa cohérence et sa densité romanesque. Dans Mark Dixon, détective, l’accent est mis sur la névrose masculine, le dilemme moral du héros et sa dépendance à la violence. « Where the Sidewalks Ends » (« le bord du trottoir »), titre original, désigne la fine frontière qui sépare le Bien du Mal. Alors que Preminger est essentiellement réputé pour ses portraits féminins et son talent de directeur d’actrices, le cinéaste offre ici à Dana Andrews, acteur au jeu inquiet et tendu, un rôle complexe où il peut exprimer sa personnalité tourmentée et somnambulique.

Le film ressort le 5 septembre dans les salles françaises en copies neuves (distr. Action cinémas / Théâtre du Temple), tandis que la Cinémathèque française organise la rétrospective de tous les films de Preminger, en collaboration avec le Festival del film Locarno. A lire absolument l’ouvrage collectif « Otto Preminger » publié aux éditions Capricci avec des textes de Louis Skorecki, Chris Fujiwara, Christoph Huber, Jean Douchet, etc.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s