Terri de Azazel Jacobs

Terri

Terri

Terri fut présenté en compétition et en première internationale au Festival del film Locarno en 2011. Il sort le 8 août en France (soit durant la 65ème édition du festival) distribué par Pretty Pictures.

Terri vit dans une petite ville des États-Unis où il est difficile d’être différent. Abandonné par ses parents, il est confié à son oncle James, un homme souffrant qui a bien plus besoin de l’aide du garçon que Terri de la sienne. Sensible, maladroit et en surpoids, Terri a pour particularité de se rendre en cours en pyjama. Prenant conscience de façon douloureuse que sa situation l’exclut irrémédiablement du cercle fermé de la vie du lycée, il se résigne à son statut d’étranger. Aussi est-il surpris lorsque le proviseur adjoint aux méthodes peu conventionnelles, M. Fitzgerald, s’intéresse à son cas. Grâce à lui, Terri va tisser une relation inattendue et imparfaite avec deux autres élèves marginaux exclus de l’impitoyable système scolaire : Chad, un solitaire à fleur de peau révolté et angoissé et, Heather, une fille sexuellement précoce, prise au piège de sa propre beauté.

Pour son quatrième film, le cinéaste américain Azazel Jacobs (Momma’s Man, 2008) délaisse son habituelle veine autobiographique et s’est inspiré d’une série de nouvelles de Patrick Dewitt. Parmi les personnages de ces courts récits, celui d’un lycéen totalement isolé des autres a beaucoup marqué le réalisateur. C’est à partir de là que ce dernier a décidé de contacter l’auteur pour lui demander de développer la nouvelle en scénario. Grâce au soutien de la productrice Alison Dickey (qui n’est d’autre que l’épouse de John C. Reilly, qui joue le proviseur adjoint du lycée de Terri) Dewitt a accepté la proposition et écrit son premier scénario. Ce film sensible et poétique a été salué par la presse depuis sa présentation à Locarno, notamment par Les Cahiers du cinéma. Il permet à l’acteur John C. Reilly (notre invité d’honneur à Locarno en 2009) de renouer avec le cinéma indépendant et des rôles plus subtils, même si l’humour et la personnalité de l’acteur éclatent dans Terri aux côtés de son jeune partenaire, l’étonnant Jacob Wysocki.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s