La Garçonnière de Billy Wilder

La Garçonnière (1960)

La Garçonnière (1960)

Le chef-d’œuvre de Billy Wilder, La Garçonnière (The Apartment, 1960) ressort en salles le 11 juillet, distribué par Carlotta Films. On envie ceux qui ne l’ont jamais vu et le découvriront à cette occasion.

À New York, C.C. Baxter (Jack Lemmon), un employé célibataire, prête son appartement à des cadres de sa compagnie d’assurances, qui s’en servent pour accueillir leurs rendez-vous galants. La situation est intenable pour le pauvre homme auquel on fait miroiter une promotion en échange de ses services. Il tombe entre-temps amoureux d’une de ses collègues, Fran (Shirley MacLaine), sans savoir que la jeune femme est la maîtresse malheureuse d’un des grands patrons, et qu’elle le retrouve dans son propre lit. Même si Jack Lemmon doit sans cesse jouer avec la crédulité de ses voisins, qui le prennent pour un séducteur impénitent, au sujet de ses multiples visites nocturnes, le film ne se limite pas à un enchaînement de quiproquos scabreux. Malgré quelques gags, et les dialogues spirituels chers à Wilder, La Garçonnière est avant tout un mélodrame cruel sur les humiliations sociales, sexuelles et sentimentales subies par deux êtres ordinaires, exploités par leur supérieur hiérarchique et leur partenaire amoureux, réunis ici sous les traits d’une seule et même personne, le veule et hypocrite Sheldrake (Fred MacMurray). La Garçonnière, avec La Vie Privée de Sherlock Holmes, est le plus réussi et le plus émouvant des films de la dernière période de la carrière de Billy Wilder. C’est aussi l’un des plus beaux, grâce à la photographie en scope noir et blanc de Joseph LaShelle et les extraordinaires décors d’immenses bureaux anonymes et de vieux immeubles new yorkais créés par Alexandre Trauner. Shirley MacLaine et Jack Lemmon sont inoubliables.

Le même jour à Paris ressortira un autre grand film américain, Gloria de John Cassavetes, en version restaurée (distributeur : Mission.) A propos de ce film, lire sur ce blog https://olivierpere.wordpress.com/2011/12/16/gloria-de-john-cassavetes/

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s