Headhunters de Morten Tyldum (english version below)

Headhunters (2011)

Headhunters (2011)

Alors que sa sortie française n’est pas encore datée (par TF1 distribution), Headhunters sort aujourd’hui sur les écrans de Suisse allemande, distribué par le toujours dynamique Ascot Elite. Il faut dire que Headhunters avait été découvert en première mondiale sur la Piazza Grande, lors de la 64ème édition du Festival del film Locarno, avant d’entreprendre une brillante carrière dans les festivals et de battre des records d’entrées au box-office scandinave.

Headhunters (Hodejegerne) est de ces films dont il vaut mieux ne rien savoir avant de les voir, tant son scénario est surprenant et imprévisible.
Roger est « chasseur de têtes » dans une grande société d’électronique. Il vit au-dessus de ses moyens et vole des œuvres d’art pour maintenir le trait de vie fastueux qu’il mène avec sa très belle épouse. Cynique et manipulateur, Roger croit trouver la cible idéale en la personne de Clas Greve, cadre dirigeant et collectionneur d’art. Mais le chasseur de têtes va bientôt devenir lui-même la proie d’une hallucinante machination et fuir pour sauver peau. Fidèle au précepte bien connu selon lequel les paranoïaques ont toujours raison, Headhunters procure le vertige en mettant diaboliquement en scène l’effondrement de l’univers d’un antihéros qui perd tous ses repères et doit échapper à des pièges mortels. Ce film qui vient du froid a réussi à faire souffler le chaud et provoquer de nombreux frissons (de plaisir) sur la Piazza Grande, devant ses très nombreux premiers spectateurs. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas découvert un thriller aussi excitant. Il faut dire que les pays nordiques ne sont pas les derniers, en matière de littérature et de cinéma policier, pour nous offrir des sensations fortes. On en tous en tête le phénoménal triomphe en librairie de la saga suédoise « Millénium » de Stieg Larsson, suivi de ses adaptations pour le cinéma (signées par Ulf Ryberg, un des scénaristes de Headhunters). Headhunters est norvégien, et c’est le troisième long métrage de Morten Tyldum. Nul doute qu’on n’a pas fini d’entendre parler de ce cinéaste qui fait preuve d’un redoutable talent pour filmer l’action et le suspens. Headhunters n’a rien à envier aux meilleurs thrillers américains signés David Fincher (qui vient d’ailleurs de réaliser une belle version américaine de Millénium tournée en Suède, avec Daniel Craig) ou les frères Coen. Il comporte plusieurs séquences d’anthologie qui figurent déjà parmi les plus étonnantes de ces dernières années.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s