Père Noël origines de Jalmari Helander (english version below)

Rare Exports : A Christmas Tale, une des révélation du Festival del film Locarno 2010 où il fut présenté avec succès sur la Piazza Grande à minuit (remportant le prix Variety) sort aujourd’hui – enfin ! – sur les écrans français, à une date de circonstance et sous le titre Père Noël origines, après avoir fait le tour du monde des festivals spécialisés où il a remporté de nombreuses récompenses.

Père Noël origines de Jalmari Helander (2010)

Père Noël origines de Jalmari Helander (2010)

Nouvel exemple de la vitalité du cinéma fantastique européen, Rare Exports devrait ouvrir les portes des studios hollywoodiens à son réalisateur, le Finlandais Jalmari Helander. Ce dernier a réalisé plusieurs courts métrages, dont deux qu’on peut considérer comme des ébauches de son premier long, et qui avaient déjà été remarqués par leur originalité et leurs qualités visuelles.
Helander a retenu les leçons des classiques de la science-fiction moderne signés John Carpenter, James Cameron ou Steven Spielberg. Nul doute que les trois cinéastes et leurs nombreux admirateurs sachent apprécier les clins d’œil et hommages à The Thing, Aliens ou E.T. l’extra-terrestre qui parsèment le premier long métrage de Jalmari Helander, qui filme avec beaucoup de brio et un sens inné du spectaculaire les grands espaces désertiques et enneigés de son pays. Sa mise en scène est à la fois ample et efficace, et il est capable d’installer une atmosphère inquiétante et une tension progressive dans son récit. Le cinéaste s’inspire des légendes et du folklore scandinave autour du célèbre et jovial vieillard barbu qui distribue des jouets la nuit de la Saint Sylvestre, pour imaginer une histoire sombre et inquiétante. On pourrait dire, si cette catégorie existait, que Rare Exports est un film d’horreur pour enfants. Mais la définition de conte de Noël pour adultes serait tout aussi exacte. Rare Exports appartient à cette famille de films dont il ne vaut mieux rien savoir avant la projection, tant l’histoire comporte son lot de surprises et vous tient en haleine du début à la fin. On éprouve beaucoup de plaisir à se laisser prendre au jeu d’un film qui traite sérieusement un sujet pour le moins fantaisiste, et ne devrait laisser personne de glace. On goûte aussi sans modération la perversité d’un film qui, à l’ère du politiquement correct, s’amuse à montrer le Père Noël en psychopathe décharné et ses elfes en satyres libidineux qui n’hésitent pas à se livrer en groupe à des pratiques exhibitionnistes devant des petits enfants, en plein air sur la banquise et malgré des températures largement en dessous de zéro. Le film idéal pour tous les mauvais esprits que les fêtes de Noël écœurent.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s