Ivory Tower d’Adam Traynor (english version below)

Affiche d'Ivory Tower (2010)

Affiche d'Ivory Tower (2010)

Ivory Tower est un film musical de Chilly Gonzales (Gonzo pour les intimes et les fans) qu’il a coréalisé avec Adam Traynor, son ancien complice du groupe électro rap Puppetmastaz. Drôle de surprise que la découverte à Locarno en 2010 de ce bel et étrange objet musical et cinématographique, dont on ne sait pas s’il s’agit de l’accompagnement visuel d’un album ou au contraire un disque adapté au cinéma. Ivory Tower est un film (à peine une heure), mais c’est aussi un show, une performance, comme le prouve sa diffusion depuis un an, non pas dans les salles de cinéma mais dans les salles de concerts ou les clubs (récemment celui de David Lynch à Paris, le Silencio).
Après cette inhabituelle tournée mondiale pour un film, Ivory Tower sera enfin visible par tous, mis en vente sur le site internet de Gonzales, en VOD et DVD à partir du 7 décembre (chillygonzales.com)

Couverture de l'album Ivory Tower (2010)

Couverture de l'album Ivory Tower

Musicien aux multiples talents, le Canadien Gonzales ajoute plusieurs cordes à son arc : il est acteur, coscénariste et coréalisateur de cette histoire de rivalité amoureuse et professionnelle entre deux frères champions d’échecs. L’un vise à l’efficacité commerciale et publicitaire, l’autre invente une philosophie du jeu qui tend à éclipser l’esprit de compétition et l’importance de la victoire au profit de la beauté du mouvement, comme en musique. Cela s’appelle d’ailleurs le « jazz chess ». Cette histoire familiale farfelue, sorte de croisement entre Rocky et les films de Wes Anderson, est une des plus belles surprises de la scène indépendante cinématographique, faisant se croiser devant et derrière l’écran les talents des meilleurs artistes de la scène électro pop, Leslie Feist, Peaches, Gonzales et Céline Sciamma (Tomboy) à l’écriture. Drôle, émouvant, délirant, ce court film avait été présenté en première mondiale au Festival del film Locarno 2010, dans la section « Cinéastes du présent », où il avait reçu une mention spéciale du jury et un accueil très chaleureux du public (avant la sortie de l’album Ivory Tower quelques semaines plus tard.) Exemple rêvé d’un œuvre mutante, entre musique, fiction, vidéo, mixant de nombreuses disciplines artistiques sans une once de prétention mais avec beaucoup d’humour et de sensibilité, Ivory Tower est une expérience stimulante qui s’inscrit dans notre défense et illustration d’un « cinéma guérilla » qui réinvente la production, la création et la distribution cinématographique.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s