Disparition de Jean-Marc Henchoz

C’est avec tristesse que nous apprenons la disparition de Jean-Marc Henchoz, survenue le 3 novembre dans sa soixante-neuvième année, des suites d’une opération du cœur. Figure majeure du cinéma suisse, Jean-Marc Henchoz était producteur mais aussi acteur occasionnel. C’est en effet sous les traits d’un montagnard qui offre à des skieurs perdus de la nourriture immangeable, dans Les Bronzés font du ski (1979) de Patrice Leconte, qu’il fait son entrée – inoubliable pour les très nombreux spectateurs de cette comédie à succès – dans le monde du cinéma. On le reverra ensuite en douanier français dans No Man’s Land (1985) d’Alain Tanner, ou en chauffeur de bus dans La Petite Allumeuse (1987) de Danièle Dubroux. Au début des années 80 il produit seul Le Lit de Marion Hänsel avec Heinz Bennet (disparu lui aussi il y a quelques jours), Parti sans laisser d’adresse de Jacqueline Veuve, Polenta de Maya Simon avec Bruno Ganz et l’essai documentaire La Guerre d’un seul homme d’Edgardo Cozarinsky (avec Alain Dahan). Son premier titre de gloire fut d’être le coproducteur suisse de L’Argent, ultime chef-d’œuvre de Robert Bresson présenté au Festival de Cannes en 1983, aux côtés de Daniel Toscan du Plantier.

Affiche de L'Argent de Robert Bresson (1983)

Affiche de L'Argent de Robert Bresson (1983)

Par la suite, Henchoz produira ou coproduira d’excellents auteurs suisses ou internationaux comme Francis Reusser (Debordence), Claude Goretta (Si le soleil ne revenait pas d’après Ramuz, avec Charles Vanel), Cozarinksy (Guerriers et Captives), Xavier Beauvois (N’oublie pas que tu vas mourir avec Chiara Mastroianni). La seconde partie de sa carrière est davantage orientée vers la télévision et le documentaire. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’il obtiendra ses plus grands triomphes, grâce à son association avec Jacques Perrin sur la production de Microcosmos : le peuple de l’herbe (1996) de Claude Nuridsany et Marie Pérennou (qui fut présenté sur la Piazza Grande au Festival del film Locarno), Himalaya – l’enfance d’un chef (1999) d’Eric Valli (Piazza Grande), Le Peuple migrateur (2001) de Jacques Perrin, Jacques Cluzaud et Michel Debats et Océans (2009) de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. La dernière production de Jean-Marc Henchoz fut le documentaire Exit (2005) de Fernand Melgar, dont le nouveau film Vol spécial vient de sortir en Suisse après une présentation remarquée au Festival del film Locarno en compétition internationale.

L'Argent de Robert Bresson (1983)

L'Argent de Robert Bresson (1983)

Jean-Marc Henchoz, originaire du Pays-d’Enhaut, issu d’une famille de paysans s’était retiré en France, en Charente-Maritime, et avait laissé la direction des productions JMH à son fils Matthieu.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s