Locarno 2011 Day 9 : Tous en scène ! de Vincente Minnelli

Aujourd’hui à 16h30 le philosophe Jacques Rancière présentera The Band Wagon (Tous en scène !) dans le cadre de l’intégrale Vincente Minnelli à Locarno.
The Band Wagon
(1953) est l’apothéose de la comédie musicale hollywoodienne. La réunion de plusieurs talents, de l’écriture à la production, de la mise en scène à l’interprétation, aboutit à un chef-d’œuvre, avec des chansons et des numéros musicaux entrés dans la légende, et un des plus beaux couples de l’histoire du cinéma, Cyd Charisse et Fred Astaire. Cette réussite absolue est d’abord celle d’Arthur Freed, producteur, compositeur de chansons et maître des grandes comédies musicales de la MGM. C’est aussi un des films les plus aboutis de Vincente Minnelli. The Band Wagon demeure un film essentiel sur le monde du spectacle en général, et du cinéma en particulier. Comme l’explique la célèbre chanson « That’s Entertainement », tout ce que l’on vit peut être transposé sur scène, transformé en spectacle ou en film. C’est la morale de The Band Wagon : les histoires et les sentiments les plus simples peuvent engendrer de belles œuvres, tandis que les idées pseudo-intellectuelles et les gesticulations esthétiques sont rarement synonymes de réussite. L’art de Minnelli est classique, souvent tenté par le picturalisme, avec cependant le bon goût de se méfier des avant-gardes et de la vaine expérimentation. Chez lui, l’artifice décoratif n’est pas l’ennemi de la vérité, mais l’effet de style qui rapproche des personnages bien réels de leurs désirs et de leurs rêves. Vincente Minnelli est le styliste inspiré et sensible des émotions humaines, capable de colorier le monde et de mettre la vie en ballet et en chanson sans rien occulter de sa tristesse et de sa complexité.
Il y a dans The Band Wagon à la fois le plaisir du spectacle et son autocritique, par l’intermédiaire d’une mise en abyme simple et pertinente. Le film de Minnelli raconte que dans la création cinématographique le vrai et le faux, le jeu et la réalité, le hasard et le talent ne cessent de se croiser, pour le meilleur et pour le pire. Bien avant La Nuit américaine de Truffaut ou Warnung vor einer heiligen Nutte (Prenez garde à la sainte putain) de Fassbinder, Minnelli montre l’importante de la troupe au cinéma, cette famille recomposée d’artistes et de techniciens qui vont vivre ensemble une aventure humaine intense, s’aimer, se disputer et se réconcilier avant de se séparer.

The Band Wagon (1953)

The Band Wagon (1953)


This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s