Chiara Mastroianni héroïne du film de clôture du 64ème Festival de Cannes

Lors de l’édition 2010 du Festival del film Locarno, nous avions fait le pari de la jeunesse, du talent et de la beauté en remettant à Chiara Mastroianni l’Excellence Award Moët et Chandon qui récompense chaque année un acteur ou une actrice pour l’ensemble de sa carrière.
Parmi les meilleures actrices de sa génération, Chiara Mastroianni a hérité de la beauté et du talent de ses parents (Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni). Depuis ses débuts, elle mène sa carrière avec intelligence et exigence, tournant principalement en France mais aussi aux Etats-Unis (Nowhere de Gregg Araki) et en Italie (Le parole di mio padre de Francesca Comencini). On la remarque, jeune adolescente, dans Ma saison préférée d’André Téchiné. Dans les années 90 et 2000 plusieurs cinéastes vont l’adopter comme muse, complice, voire idéal féminin : Danièle Dubroux (Le Journal du séducteur), Xavier Beauvois (N’oublie pas que tu vas mourir), Arnaud Desplechin (Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) ; Un conte de Noël), Sophie Fillières (Un chat un chat), Marjane Satrapi (Persépolis). Mais c’est Manoel de Oliveira qui la révèle comme grande actrice dans un rôle aux antipodes du naturalisme ou de la psychologie.
Sans beauté altière, sa réserve un peu sauvage en font un objet de fascination dans La Lettre, version moderne et géniale de « La Princesse de Clèves », où elle est sublimée par le cinéaste portugais. À la même période, Raul Ruiz lui demande d’incarner Albertine dans une autre adaptation magistrale d’un classique de la littérature, Le Temps retrouvé.
Elle resplendit aux côtés de Valeria Bruni Tedeschi, actrice et réalisatrice de ll est plus facile pour un chameau…
La rencontre avec Christophe Honoré sur Les Chansons d’amour est décisive et elle tournera quatre autres films avec le réalisateur français : une apparition dans La Belle Personne, le rôle principal de Non ma fille tu n’iras pas danser, Homme au bain présenté en 2010 en Concorso internazionale au Festival del film Locarno, et Les Bien-Aimés, film de clôture du 64ème Festival de Cannes, où elle interprète une nouvelle fois à l’écran (après ses débuts dans Ma saison préférée d’André Téchiné) la fille de sa propre mère, Catherine Deneuve.

Chiara Mastroianni, actrice, Excellence Award Moët & Chandon 2010.Chiara Mastroianni Excellence Award Moët et Chandon à Locarno en 2010.
© Festival del film Locarno

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s