La Petite Chambre sacré meilleur film suisse de l’année

Samedi 12 mars à Lucerne s’est déroulée la cérémonie des Quartz, prix du cinéma décernés par l’académie du Cinéma Suisse. La soirée a été marquée par la victoire de La Petite Chambre, sacré meilleur film suisse de l’année et également récompensé par le prix du meilleur scénario. Le film avait été projeté pour la première fois lors du Festival del film Locarno en août 2010, en compétition internationale. Il y avait été très chaleureusement accueilli par la presse et le public. Les spectateurs lui avaient réservé un triomphe, avec de très longs applaudissements et beaucoup d’émotion à l’issue de la projection officielle au Fevi, la grande salle du Festival. Depuis le film est sorti en France et en Suisse Romande où il rencontre un beau succès. La Petite Chambre est le premier long métrage de deux jeunes femmes qui sont amies depuis l’enfance et travaillent ensemble depuis leurs débuts. Stéphanie Chuat et Véronique Reymond se sont rencontrées sur les bancs d’école, ont suivi des cours de comédie avant de mettre en scène et d’interpréter des spectacles, de réaliser cinq courts métrages et deux documentaires, toujours inséparables. La Petite Chambre est une émouvante histoire d’approche, d’adoption et enfin d’amitié entre un vieil homme grincheux abandonné par son fils et qui refuse avec véhémence d’entrer en maison de retraite, et son infirmière à domicile, une jeune femme bienveillante marquée par la mort de son bébé avant la naissance, et incapable d’en faire le deuil. Ce récit d’une rencontre, où l’on doit apprendre à vivre avec la mort, la sienne et celle de l’autre, bénéficie de l’interprétation remarquable de Michel Bouquet. C’est le grand retour de l’acteur français que l’on n’avait pas vu au cinéma depuis Le Promeneur du champ de Mars de Robert Guédiguian en 2005 où il incarnait de manière impressionnante François Mitterrand. A ses côtés, Florence Loiret-Caille et Eric Caravaca sont eux aussi remarquables.

La Petite Chambre est une nouvelle réussite à ajouter au palmarès de Ruth Waldburger, valeureuse productrice suisse qui avec sa société Vega film a produit ou coproduit le meilleur du cinéma européen de Resnais (On connaît la chanson) à Angelopoulos (Le Pas suspendu de la cigogne) en passant par Noémie Lvovsky (La vie ne me fait pas peur) ou Claire Simon (ça brûle). Fidèle à quelques grands auteurs (Jean-Luc Godard, Béla Tarr), Ruth Waldburger est aussi une découvreuse de talent qui n’a pas hésité à faire confiance au deux jeunes cinéastes néophytes pour leur première fiction.

Il n’aura échappé à personne que le cinéma suisse sied aux jeunes femmes romandes, puisqu’avant Stéphanie et Véronique, resplendissantes dans leurs robes hollywoodiennes, les derniers vainqueurs des Quartz étaient Home d’Ursula Meier et Cœur animal de Séverine Cornamusaz

de gauche à droite: Stéphanie Chuat avec Véronique Reymond réalisatrices de "La petite chambre"

Stéphanie Chuat et Véronique Reymond, les réalisatrices de La Petite Chambre
© Festival del film Locarno / Ti-Press – Reguzzi

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s